Actualités‎ > ‎

Nouvelles publications

 

Le plan Langevin-Wallon - Histoire et actualité d'une réforme de l'enseignement

Édité par Laurent Gutierrez, Pierre Kahn

Présentation de l'éditeur :

Le projet de réforme de l'enseignement connu sous le nom de plan Langevin-Wallon (1947) est resté longtemps une référence quasi liturgique attestée par le nombre d’établissements scolaires ou de groupes scolaires portant les noms de ses deux présidents successifs. Mais si l’on connait assez bien aujourd’hui ses grandes lignes (prolongation de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans, école unique divisée en trois cycles de l’élémentaire jusqu’aux classes terminales, pédagogie active héritée de l’éducation nouvelle…), on connaît moins bien les débats qui ont animé la commission chargée de le rédiger, les acteurs qui les ont menés et les questions principales qui en ont été l’objet. Formation des maîtres, statut du baccalauréat, enseignement technique, orientation scolaire et professionnelle, enseignement spécialisé…:ces questions continuent aujourd’hui d’être au cœur des débats sur l’école.

Issues d’une recherche menée conjointement entre 2010 et 2015 par des membres du laboratoire CIVIIC de l’université de Rouen et de celui du CERSE de l’université de Caen, les études publiées dans cet ouvrage ambitionnent, au-delà de leur intérêt historiographique, de jeter sur des préoccupations ô combien toujours vives le regard à la fois décalé et éclairant de l’histoire.

Détails et sommaire


Formation, transformations des savoirs scolaires : histoires croisées des disciplines, XIX-XXe siècles

 

Présentation de l'éditeur :

     Depuis quand l’école s’est-elle ouverte à la géographie, à l’éducation artistique ou aux langues régionales ? Quels rapports les matières enseignées ont-elles entretenus avec les pratiques sociales et les « savoirs savants » ? Quels sont les enjeux de l’émergence et des transformations d’un savoir scolaire ? L’histoire des disciplines scolaires contribue à enrichir l’histoire de l’école elle-même, en montrant notamment qu’il n’est pas possible de penser de façon totalement synchrone les transformations institutionnelles et les transformations disciplinaires. Celles-ci ont leur causalité spécifique et leur temporalité propre, souvent liées aux logiques des acteurs, qu’il s’agisse d’enseignants, d’associations de spécialistes, de responsables institutionnels, ou de militants pédagogiques. L’histoire des disciplines scolaires montre ainsi l’autonomie du pédagogique en regard du politique, et même l’autonomie des évolutions des disciplines les unes par rapport aux autre.

Télécharger la table des matières

 


Patrimoine éducatif aquitain - Valorisation et innovation pédagogiques

Le programme de recherche Patrival est issu d’un partenariat entre l’ESPE d’Aquitaine (Université de Bordeaux), le Centre des Mondes Moderne et Contemporain (Université de Bordeaux-Montaigne) et la Maison des Sciences de l’homme d’Aquitaine (MSHA).

La valorisation consiste d’une part, à faire numériser des livres anciens et des manuels scolaires et à présenter, d’autre part, des objets pédagogiques ou des photographies. Une bibliothèque numérique met à la disposition du monde scientifique et du grand public, des ouvrages originaux, souvent régionaux, aidant à une meilleure appréhension de la culture scolaire à une époque donnée et constituant autant de supports pour la réalisation de démarches pédagogiques et de recherches innovantes. La rubrique qui concerne les « acteurs de l’éducation » vise à rendre hommage, en créant une présentation biographique, à tous les enseignants et personnels d’éducation qui ont joué un rôle important dans l’organisation ou le fonctionnement du réseau éducatif aquitain et français.
 
 
 

Les fondateurs de l'école républicaine -

La première génération des instituteurs sous la IIIè République
Jérôme KROP

Presses universitaires du Septentrion


La figure masculine et quelque peu martiale du hussard noir est inséparable de l'image idéalisée de l’école primaire publique
sous la IIIe République. Près de vingt-cinq ans après la publication de l’enquête de Jacques et Mona Ozouf, l’étude historique des dossiers de carrière des
instituteurs et des institutrices entrés dans l’enseignement public de la Seine entre 1870 et 1886 dresse le portrait d’un corps enseignant plus divers que ne le laissent supposer les représentations héritées de cette époque. L’étude des sources qu’ils contiennent permet de l’analyser tant du point de vue des origines sociales, des scolarités que de celui du déroulement des carrières.
Au-delà de l’analyse prosopographique, il s’agit d’observer comment cette première génération d’enseignants républicains a contribué à la modernisation de l’école publique et, plus généralement, au processus d’autonomisation du champ social que constitue l’enseignement primaire dans l’agglomération parisienne et à l’échelle nationale.


 

 
"L’idée de valeur en éducation - Sens, usages, pertinence"

Michel FABRE, Brigitte FRELAT-KAHN, André PACHOD (dir.)
publié chez HERMANN

Le langage de la valeur fait aujourd’hui question. Un discours de fondation est-il malgré tout encore tenable après les philosophies du soupçon et de la déconstruction ? Ne doit-on pas questionner les termes mêmes de la problématique des valeurs : la dualité fait/valeur, le rapport moyen/fin, la distinction entre normes et valeurs ? Quels peuvent être les enjeux contemporains d’une philosophie des valeurs dans le contexte éducatif? Quelles sont les valeurs éducatives convoquées dans les discours sur l’éducation aujourd’hui? Sur quels modes le sont-elles ? Et quelle peut être la valeur de ces valeurs ? Trois grandes parties structurent cet ouvrage : Philosophie de la valeur, Repenser les valeurs et Focus sur quelques valeurs. Cet ouvrage est issu d’un colloque de la Sofphied (Société francophone de philosophie de l’éducation)  qui s’est tenu à l’ESPE de Strasbourg, les 18 et 19 juin 2015.




Éduquer dans et hors l’école - Lieux et milieux de formation. XVIIe-XXe siècle
Sous la direction de Bruno Garnier et Pierre Kahn


Si l’école a constitué, depuis le XVIIe siècle, en France mais aussi dans de nombreux autres pays, le cadre d’une étape de plus en plus ordonnée de la vie des enfants et des jeunes, à côté d’elle et souvent au-delà, ont coexisté et continuent d’exister d’autres formes et d’autres milieux éducatifs. Outre les familles, il
faut mentionner divers acteurs, religieux ou professionnels, privés ou publics, communautaires ou nationaux, prétendant eux aussi à une efficacité éducative (Églises, armée, médecine, monde économique et monde du travail, pouvoirs politiques, etc.).
L’ouvrage se propose de procéder à l’exploration historique de situations de coopération et de concurrence entre l’école et ces différents espaces éducatifs, en France et dans plusieurs autres pays, ainsi qu’à l’étude des rapports entre l’institution scolaire et les différents environnements culturels des enfants qu’elle scolarise. Parler de « l’éducation dans et hors l’école », c’est donc s’intéresser à diverses façons dont, historiquement, milieux éducatifs scolaires et non scolaires ont pu se rencontrer, s’articuler, s’influencer ou au contraire se démarquer les uns des autres.



Le collège unique Éclairages socio-historiques sur la loi du 11 juillet 1975    
 

En reprenant notamment la genèse des travaux qui ont conduit à l’adoption du collège unique, les auteurs de cet ouvrage apportent des éléments nouveaux sur le projet initial de celui qui en fut l’un des principaux instigateurs, René Haby. Le projet de modernisation du système éducatif annoncé par le ministre de l’Éducation dès 1974 est analysé au regard des enjeux mais aussi des résistances que celui-ci rencontra aussi bien auprès des dirigeants politiques, des syndicats que des associations de spécialistes.

Avec une préface d’Antoine Prost.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4193



"Changer l'éducation, changer la société", Les études sociales, 2016/1 (n°163)

sous la direction de Dominique Ottavi


Consulter le sommaire

Site de la revue

Lien vers le numéro (Cairn)





Henri Piéron (1881-1964) Psychologie, orientation et éducation

Laurent Gutierrez, Jérôme Martin et Régis Ouvrier-Bonnaz (sous la direction de)

Henri Piéron a incarné la psychologie scientifique aussi bien en France qu’à l’étranger pendant plus d’un demi-siècle (1912-1964). Aujourd’hui, force est de constater qu’il est tombé dans une semi-clandestinité. Les travaux relativement restreints qui lui sont consacrés suffisent à s’en convaincre. Dès lors, comment expliquer ce paradoxe ?

Cet ouvrage, en revenant sur le parcours de ce «leader incontesté de l’institutionnalisation de la psychologie en France », souhaite faire la lumière sur les différentes facettes de celui qui occupa la chaire de physiologie des sensations au Collège de France durant près de trente ans (1923-1951). Au-delà de cette assise institutionnelle, les études contenues dans cet ouvrage reviennent sur l’extraordinaire activité de ce scientifique de renommé internationale dont les idées firent école dans de nombreux pays. Il est également montré comment l’intervention de Henri Piéron fut décisive dans la création et le développement de l’orientation professionnelle. Son engagement au sein des associations militantes pour une réforme démocratique de l’enseignement à laquelle il croyait résolument est également abordé en vue de mieux cerner l’originalité et l’étendue de son œuvre.

Découvrez l'ouvrage : http://www.octares.com/serie-colloques-congres/211-psychologie-orientation-et-education.html



Zu einer Pädagogik der Aufklärung… oder/ou … vers une éclaircie pédagogique?
 

Philippe A. Genoud / Fritz Oser (Eds.)


Les contributions de ce volume reprennent des conférences tenues à l’Université et au Couvent des Cordeliers (Fribourg) à l’occasion du 250ème anniversaire de la naissance du Père Grégoire Girard.
Les auteurs y développent une critique constructive de la vie, de la pensée et de l’oeuvre de cet illustre personnage, sous un angle tantôt pédagogique, historique, philosophique ou théologique. Les textes regroupés jettent ainsi un regard nouveau sur l’influence de Girard et amènent à réfléchir à l'impact qu’un tel projet pédagogique pourrait encore avoir dans le futur.



http://www.paulusedition.ch/academic_press/product.php?id_product=1570




La pédagogie allemande dans l'espace francophone. Appropriations et résistances.

Alexandre Fontaine & Jean-François Goubet (éd.). "La pédagogie allemande dans l'espace francophone. Appropriations et résistances". Revue germanique internationale, 23/2016, CNRS éditions. 




Entre Europe et Russie - La Biélorussie des manuels scolaires
ZADODA Anna

Le livre est consacré à la construction d'une identité nationale biélorusse véhiculée à travers l'enseignement scolaire de l'histoire. La Biélorussie, qui se trouve à la frontière entre l'Europe et la Russie, a mis des siècles pour élaborer sa matrice identitaire. Le livre analyse les péripéties, les changements et les réécritures de manuels scolaires durant la période soviétique, la Perestroïka et la période actuelle, qui marque un retour à l'héritage soviétique. Voici un apport à la connaissance des questions théoriques liées à la construction identitaire et au rôle du système éducatif dans ce processus.

 


James Guillaume, un itinéraire
 
Un  carnet de recherche consacré à James Guillaume à découvrir ici :

 
Compte-rendu de lecture
 

SAVOYE Antoine, « Antoine Prost, Du changement dans l’école. Les réformes de l’éducation de 1936 à nos jours, Paris, Seuil, 2013, 386 p., ISBN 978-2-02-110574-2. », Revue d’histoire moderne et contemporaine 4/2015 (n° 62-4), p. 185-187
www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2015-4-page-185.htm

 

 
Didactique et histoire : des synergies complexes
 
Sous la direction de Sylvie Lalagüe-Dulac, Patricia Legris et Charles Mercier
 
Toutes les informations sont disponibles en cliquant sur le lien suivant :